Cama-Cruso, un found footage issu d’un ARG horrifique

Aux origines de Cama-Cruso (Dando, 2022), il y a un Alternate Reality Game angoissant sur des disparitions inquiétantes au gîte de la Came-Cruse. Le film Cama-Cruso disponible sur la plateforme Shadowz est une synthèse des contenus créés lors de ce jeu d’enquête horrifique disponibles sur les différents réseaux sociaux. Ce fake documentaire à la Blair Witch découle d’une histoire interactive qui se déroule en ligne dans laquelle les choix et les actions des joueurs et des joueuses ont énormément d’impact sur le déroulement du récit. Avec plus de 12 millions de vues sur les réseaux, le gîte de la Came-Cruse devient le sujet d’une enquête d’internautes et autres intéressé·e·s, impliqué·e·s à développer l’intrigue. L’ARG horrifique, très répandu aux États-Unis, n’avait connu aucune émulation de cette envergure en France. Une narration transmédia qui servira de base à ce faux documentaire produit par Trois Jours de Marche. Tout commence avec la création d’un compte Tik Tok du nom de @horreur16sec et, à l’aide de nombreuses prétendues publicités plutôt anxiogènes sur le gîte, le mystère s’étend…

Anna (interprétée par Marie de Brauer) est une jeune journaliste qui débute son investigation sur un gîte étrange situé dans Les Landes. La promotion du lieu l’interpelle : des vidéos et des affiches plutôt cringe sur lesquelles les résident·e·s abordent un sourire forcé, un visage crispé et un regard écarquillé. La jeune femme se décide alors d’enquêter sur le terrain et découvre peu à peu des éléments inquiétants qui laissent penser à une prise d’otages. Bien que le nom « came-cruse » soit une référence à une créature folklorique à l’apparence étrange (une jambe unique munie d’un œil vers le genou) censée apparaitre la nuit pour kidnapper et dévorer les imprudent·e·s, aucun élément fantastique ne transparait dans l’œuvre de Dando. Le documentaire vacille entre les découvertes alarmantes d’Anna et les publicités déconcertantes du gîte dans une atmosphère intimiste et sombre. La protagoniste principale joue la surprise et la panique avec un réalisme qui fait froid dans le dos. La grande majorité des scènes est tournée face caméra, donnant ainsi à Anna le statut de narratrice de l’histoire. Il en ressort une impression d’immersion totale propre aux found footages et une empathie forte se créée dés lors avec notre détective prête à tout pour établir la vérité sur les événements lugubres qui se déroulent au gîte de la Came-Cruse !

Entre les blessures aux poignets et les pupilles dilatées de certain·e·s client·e·s sur les vidéos promotionnelles ou encore les hyperliens cachés sur le site du gîte de la Came-Cruse (ayant recensé 36 300 visites), les internautes découvrent bientôt des photos inquiétantes et des appels à l’aide. Est-ce une fiction morbide ou la réalité aussi sordide soit-elle ? C’est la question que va chercher à éclaircir Anna tout au long des minutes qui s’écoulent. Autant que les internautes, les personnages doutent de la véracité des propos tenus sur le domaine aux mains d’un certain Philippe Damblé, un propriétaire à l’ancienne qui semble bougon et peu sympathique malgré les avis positifs présents sur le site. Un véritable jeu de piste se met alors en branle et Anna part à la recherche d’informations et de personnes à interviewer. Cette hésitation de la part des protagonistes à choisir entre réalité et fiction rajoute une couche de réalisme, transformant ainsi les faits en une possibilité d’acting au sein même de ce récit audiovisuel. Une sorte de mise en abyme finalement hilarante qui met constamment en cause notre perception de la réalité tant les personnages semblent jouer leurs propres rôles. Lorsqu’Anna fera la rencontre du Tik Tokeur spécialisé en horreur, il lui affirmera qu’il s’agit bien d’un ARG tandis qu’il sera capturé lui-même après s’être rendu sur les lieux.

Avec un budget de 6000 €, Cama-Cruso est un film original, drôle et angoissant qui mise avant tout sur les émotions et les remises en question du public. Le charisme fou de Marie de Brauer ainsi que son humour font tenir les différentes parties du film ensemble et on suit sa mésaventure avec angoisse et intérêt, allant jusqu’à s’inquiéter pour sa sécurité.



Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :