Top 4 de l’animation japonaise fantastique

Bakemonogatari (Akiyuki Shinbo, 2009)

Bakemonogatari est un anime adapté du célèbre light novel de Nishio Ishin et dessiné par l’artiste taïwanais Vofan. Bakemonogatari est un mot-valise contractant bakemono (monstres) et monogatari (histoire, chronique).

Koyomi Araragi est un étudiant presque normal… Hormis le fait qu’il s’est fait mordre par une vampire du nom de Shinobu ayant maintenant perdu ses pouvoirs, il vaque à ses occupations de lycéen lambda… Mais c’est sans compter sur ses rencontres avec des bakemono (choses étranges, phénomènes surnaturelles) qui possèdent de jeunes femmes. Il fait alors la rencontre de Hitagi Senjōgahara, atteinte d’une mystérieuse maladie qui lui a fait perdre tout son poids. Hitagi sera la première à qui Araragi viendra en aide…

Cet anime shonen aux allures ecchi est passionnant tant visuellement que narrativement. Surfant sur le côté absurde comme un Sayonara Zetsubou Sensei (Akiyuki Shinbo, Shaft, 2007) de l’étrange, la dynamique des dessins et la trame de chaque arc en font une œuvre singulière à l’ambiance mi-humoristique mi-thriller surnaturel.

Bakemonogatari est une petite perle de l’animation japonaise, mêlant mystère, romance, fantastique et humour.

Mind Game (Masaaki Yuasa, 2004)

Adaptation du manga écrit et dessiné par Robin Nishi, publié entre 1995 et 1996 dans le magazine Comic Are!, le film d’animation Mind Game est réalisé en 2004 par Masaaki Yuasa, et édité en DVD en 2009 par @potemkinefilms en France.

Réalisé en rotoscoping ce film retrace les aventures incroyables et totalement fantastiques de japonais·es totalement déjanté·e·s La technique d’animation utilisée pour Mind Game dénote par rapport à la très grande masse de films d’animations nippons exportés à travers le monde.

Nous suivons les incroyables mésaventures de Nishi, un mangaka méconnu, un type qui s’imagine plutôt banal. Il retrouve un jour une amie du collège, Myon dont il reste toujours fou amoureux. La jeune femme est quant à elle fiancée, et pour lui présenter l’élu de son cœur, elle invite à Nishi à la rejoindre dans le bar tenu par son père. C’est alors que les ennuies commencent. Des yakuzas débarquent, à la recherche du gérant. Et Nishi se fait descendre… Arrivé au paradis, il discute avec Dieu et lui dit qu’il refuse de mourir et se lance dans une course effrénée avec la divinité. S’il remporte cette course, il pourra réécrire le cours de son histoire…

Un film d’animation fantastique et magique rappelant l’humour de Tokyo Godfathers de Satoshi Kon, et qui s’inspire également de la légende de Pinocchio. Mind Game est à découvrir au plus vite.

Junji Ito: Collection (Shinobu Tagashira, 2018)

Junji Ito, maître mangaka de l’horreur, nous présente ses créatures terrifiantes et complexes. Créateur de la célèbre Tomie, ce mangaka du genre horrifique nous dépeint avec cette dernière une vengeance aveugle comme on peut la retrouver chez Kayako Saeki (Takashi Shimizu, Ju-On). Tomie est tel un virus indestructible, borné et capricieux. Elle contamine par son sang et sa chair le monde peu à peu et suscite des désirs sanglants. Plus on la découpe, plus elle prolifère. Elle pousse à la folie comme une Nanno thaïlandaise (Girl From nowhere) ou encore la VHS de The Ring contaminant son.sa spectateur·trice. Cette femme mystérieuse qui souffre de son destin autant qu’elle chamboule celui des autres. Tomie est sa muse, sa première histoire, celle qui a inspiré une horreur nouvelle à un public nippon et international désireux de découvrir des univers macabres…

Particulièrement dérangeant, Junji Ito: Collection (Shinobu Tagashira, Studio Deen, 2018) est l’adaptation en animation du terrible folklore de cet artiste . Mannequin repoussant, créatures des ténèbres, psychopathes et phénomènes inexpliqués, cette série de genre nous plonge dans les méandres de l’angoisse et du bizarre. Cet anime est actuellement disponible sur Crunchyroll.

Jigoku Shojo ou La Fille des enfers (Takahiro Ōmori, 2005)

Animation mêlant l’horreur psychologique et folklorique, Jigoku Shoujo nous conte la mission d’Enma Ai : réaliser des pactes avec des personnes désireuses de maudire le·la responsable de son malheur, faisant ainsi déferler une terrible vengeance.

Tous les soirs, à minuit pile, un site internet apparait sur la toile. Cette page est nommé Le Courrier des Enfers (jigokutsushin.net) et permet à quiconque d’y écrire le nom de la personne qu’il·elle souhaite voir disparaitre. La Fille des enfers se manifeste alors et lui offre un waraningyou (poupée de paille utilisée dans le shinto pour les malédictions) ainsi qu’un fil rouge. En échange de cette malédiction, Enma expliquera aux pactisant·e·s que le prix de cette mort est l’âme de la personne désireuse s’assouvir sa vengeance (enfin après son décès). « When one person is cursed, two graves are dug. [Deux tombes pour une malédiction.] », dit-elle avant de lui montrer les tourments damnés qui l’attendent si la personne décide de nouer cette ficelle rougeâtre autour de la poupée. Le pacte est scellé lorsqu’il·elle décide d’emprisonner le bonhomme de paille avec la cordelette.

Enma Ai est une sorte de passeuse vers l’enfer qui doit subir le poids de son karma et de son propre destin. Victime d’un massacre sacrificiel de son vivant, sa colère (urami) la transforma en une créature démoniaque obligée de réaliser sa sinistre tâche.

La rumeur du site se repend dans les lycées et devient rapidement une légende urbaine. Au cours des épisodes, les protagonistes – désespéré·e·s par des harcèlements, coincé·e·s dans des relations toxiques, violenté·e·s par des membres de leur famille ou tout simplement des psychopathes assoiffé·e·s de sang – contactent cette dame de l’enfer qui leur offre une vengeance sur la vie en échange de leur âme…

2 commentaires sur “Top 4 de l’animation japonaise fantastique

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :