Top 10 des films de genre de l’année 1980

On retient de l’année 1980 et toute sa décennie, des films cultes pour le cinéma de genre, tels que Cannibal Holocaust de Ruggero Deodato, The Fog de John Carpenter, Vendredi 13 de Sean S. Cunningham ou Shining de Stanley Kubrick, mais pas que…

Voici une petite sélection de films de genre de l’année 1980 :

La Nuit des traquées, film français réalisé par Jean Rollin, en 1980

Alors qu’elle croise Robert sur le bord d’une route, Elisabeth est emmenée dans une mystérieuse clinique d’où elle semble s’être échappée. Mais pour Robert, l’amnésie de cette femme rend les choses compliquées.

Un thriller non conventionnel de Jean Rollin, l’un des seuls cinéastes français à mêler fantastique et érotisme.

Baiser macabre AKA Macabro, film italien réalisé par Lamberto Bava, en 1980

Jane Baker entretient une liaison avec Fred. Lorsque sa fille le découvre, elle se venge en noyant son petit frère dans la baignoire, en prétendant à un accident domestique. Par la suite, l’amant est également tué dans un accident de voiture. Quelques mois plus tard, Jane qui n’a toujours pas fait son deuil, se complait dans un style de vie macabre.

Premier long métrage de Lamberto Bava, fils du maitre de l’horreur italien Mario Bava.

Le Corbillard AKA The Hearse, film américain réalisé par George Bowers, en 1980

Afin de se reconstruire, Jane Hardy s’installe dans une maison léguée par sa tante décédée à la réputation de sorcière. Dès son arrivée dans le village, elle se fait suivre par un étrange corbillard qui n’est pas loin de provoquer un accident. Une fois installée, elle fait d’étranges cauchemars et des phénomènes paranormaux se produisent.

Souvent comparé à Amityville : La Maison du diable réalisé Stuart Rosenberg en 1979, Le Corbillard est un bon film à suspense pour les amateurs·rices de maisons hantées.

L’Avion de l’apocalypse AKA Incubo sulla citta contaminata, film italo-mexicano-espagnol, réalisé par Umberto Lenzi en 1980

Les passager·ère·s d’un avion qui doit atterrir se transforment en zombies après avoir été contaminé·e·s par une fuite radioactive d’une centrale. Dean Miller, journaliste, doit alors enquêter sur cette terrible affaire.

Le retour d’Umberto Lenzi dans le cinéma d’horreur, après avoir réalisé des films policiers vers le milieu des années 70.

Inferno, film italien réalisé par Dario Argento, en 1980

Une poétesse, installée à New York dans un luxueux immeuble, fait la découverte d’un livre d’un architecte dans lequel il raconte avoir construit trois demeures pour trois puissantes sorcières. Dans la ville de Fribourg, à New York et à Rome.

Deuxième film de la trilogie des Trois Mères, avec Suspiria en 1977 et La Troisième mère en 2007.

Le Monstre du train AKA Terror Train, film canadien réalisé par Roger Spottiswoode, en 1980

Une bande d’étudiant·e·s décide d’organiser une soirée costumée durant un voyage en train. Mais ils·elles ignorent qu’un·e tueur·euse s’y est caché·e, les massacrant un·e à un·e pour ensuite voler leurs costumes et cacher ses meurtres sordides.

Une année fertile dans le cinéma de genre pour Jamie Lee Curtis qui enchaine la même année, avec Fog de John Carpenter et Le Bal de l’horreur de Paul Lynch.

Pulsions AKA Dressed to kill, film américain réalisé par Brian De Palma, en 1980

En rentrant de chez son amant, Kate Miller, femme d’une quarantaine d’année qui est suivie par un psychiatre pour problèmes relationnels et sexuels avec son mari, est sauvagement assassinée dans l’ascenseur à l’aide d’un rasoir, par une étrange femme blonde. Crime auquel a assisté Liz Blake, une call-girl.

Fortement influencé par le cinéma d’Alfred Hitchcock, Pulsions a connu quelques problématiques à sa sortie avec une interdiction aux moins de 17 ans.

Forbidden Zone, film américain réalisé par Richard Elfman, en 1980

Une famille qui vient d’emménager en Californie, découvre dans leur cave un passage dans une autre dimension dans laquelle vivent des personnages étranges et farfelu·e·s.

Premier long métrage succès de Richard Elfman, frère de Danny Elfman principalement connu pour être le compositeur des films de Tim Burton.

Nuits de cauchemars AKA Motel Hell, film américain réalisé par Kevin Connor, en 1980

Possédant un motel dans l’Amérique profonde, Vincent et sa sœur Ida ont la réputation de vendre la meilleure viande du coin. Et pour cause, il s’agit de chair humaine des touristes de passage chez eux·elles.

Il fait partie de Midnite Movies, sous-collection de la société de production Metro-Goldwyn-Mayer Home Entertainment, distribuant des films dits de série B, en VHS et DVD. Collection où il est possible de retrouver des films avec Vincent Price ou Roger Corman.

L’Ile sanglante AKA The Island, film américain réalisé par Michael Ritchie, en 1980

Afin de resserrer les liens avec son fils, un journaliste par sur une île non loin des Triangles des Bermudes, pour y enquêter sur des disparitions. Mais une fois arrivés à destination, ils sont attaqués par des pirates qui vivent encore comme dans l’ancien temps.

Souvent critiqué pour ses scènes peu convaincantes, il a cependant eu le privilège d’avoir Ennio Morricone comme compositeur pour la bande-son, qui la même année a travaillé dans un tout autre registre, sur La Cage aux Folles 2 d’Edouard Molinaro.

6 commentaires sur “Top 10 des films de genre de l’année 1980

Ajouter un commentaire

  1. « L’Avion de l’apocalypse » : les premiers zombies sprinters du cinéma (bien avant « 28 jours plus tard », donc) ! « La Nuit des traquées » : errance poétique, émotion à fleur de peau, nihilisme puissant (Rollin dans toute sa splendeur !). « Baiser macabre » : romantisme noir, folie suintante, machination crapoteuse (l’un des meilleurs Bava Jr !). « Inferno » : le chef-d’œuvre le plus surréaliste du père Argento (et puis, personne ne peut résister au regard envoûtant d’Ania Pieroni…). « Pulsions » : un sommet de virtuosité et de vertige (l’intro avec Angie Dickinson, c’est du très très grand De Palma). « Le Monstre du train » : le seul slasher avec… David Copperfield !
    Dis-moi, à quel film appartient la toute première photo de ton article ?

    J'aime

    1. Merci pour ces avis toujours pertinents, tes mots décrivent à merveille les œuvres.
      Pour l’image, il s’agit de Laura Trotter dans ‘Incubo sulla citta contaminata’. Ce plan est vraiment très beau.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :