Top 10 des films de genre de l’année 1970

L’année 1970 est signe de prolifération musicale avec le documentaire sur l’un des plus grands festivals, Woodstock, réalisé par Michael Wadleigh. Mais c’est également une année de renouveau pour le cinéma de genre. Voici une petite sélection de films de genre de l’année 1970.

Valérie aux pays des merveilles AKA Valerie a týden divů, film tchécoslovaque réalisé par Jaromil Jireš, en 1970

Valérie est une jeune orpheline de 13 ans qui vit avec sa mère. En pleine découverte de son corps et de sa féminité, elle se laisse embarquer dans ses fantaisies extravagantes et parfois terrifiantes.

Adaptation du roman Valérie et la Semaine des Miracles de Vitezslav Nezval datant de 1935. Un film controversé et longtemps censuré pour ses thèmes mêlant sexe et religion.

Le Boucher, film franco-italien réalisé par Claude Chabrol, en 1970

Dans la paisible commune de Trémolat, des femmes sont assassinées. Mais pour une directrice d’école, le suspect numéro un est le boucher du coin, avec qui elle entretient une liaison.

Film important dans la filmographie de Claude Chabrol avec en vedette Jean Yanne.

L’Oiseau au plumage de cristal AKA L’uccello dalle piume di cristallo, film italo-allemand réalisé par Dario Argento, 1970

Un écrivain américain devient le témoin d’une scène de crime en plein Rome. Réussissant à faire fuir le meurtrier masqué, il devient un élément principal dans l’enquête.

Premier film de Dario Argento, faisant partie de la trilogie animale, avec Le Chat à neuf queues et Quatre mouches de velours gris, tous deux en 1971.

El Topo, film mexicain réalisé par Alejandro Jodorowsky, en 1970

Mara est sauvée par El Topo, un homme de main qui traverse le désert avec son jeune fils. Elle le met au défi d’affronter les Quatre Maîtres, ce qui le mènera vers une épopée mystique.

L’un des premiers films du Midnight Movies, qui avait pour but de diffuser des films à petits budgets tard le soir aux États-Unis, dans les cinémas et à la télévision, dès les années 1970.

Les Nuits de Dracula AKA Nachts, wenn Dracula erwacht, film germano-hispano-italo-britannique réalisé par Jesús Franco, en 1970

Jonathan Harker, journaliste britannique a rendez-vous au château d’un certain comte Dracula afin de régler une affaire professionnelle. Mais l’ambiance devient étrange et il se retrouvera piégé dans cette immense demeure.

L’une des nombreuses adaptations du roman Dracula de Bram Stocker (1897), avec Christopher Lee et Klaus Kinski.

Une Hache pour la lune de miel AKA Il rosso segno della follia est un film italo-espagnol réalisé par Mario Bava, en 1970

Ayant hérité d’une maison de couture, John Harrington est en proie à une psychose qui le pousse à tuer avec un hachoir des femmes en robes de mariée, il s’en prendra également à sa femme, qui finira par le hanter.

Moins connu que les autres œuvres de Bava, il demeure un giallo important des années 1970 qui est une période florissante pour ce genre cinématographique.

Les Crocs de Satan AKA Cry of the Banshee, film britannique réalisé par Gordon Hessler, en 1970

En Angleterre, au XVIIe siècle, Lord Whitman est victime, lui et sa famille d’une terrible malédiction, après avoir mené une chasse aux sorcières quelques temps auparavant.

Fortement inspiré par les œuvres d’Edgar Allan Poe, avec Terry Gilliam comme concepteur du générique et Vincent Price comme protagoniste.

Trash, film américain réalisé par Paul Morrissey, en 1970

Dans le bas fond de New York, entre drogue et prostitution, Joe Smith et sa copine transgenre font face à des problèmes relationnels.

Une production Warholienne et second film de la trilogie de Paul Morrissey, Flesh, Trash et Heat.

Brewster McCloud, film américain réalisé par Robert Altman, en 1970

Brewster McCloud, personnage énigmatique, se crée un abri antiatomique et se fabrique un mécanisme avec des ailes d’oiseau. Il rencontre et tombe amoureux de Suzanne qui le soupçonne d’être le meurtrier de crimes commis récemment.

Comédie noire, surfant sur le succès du précèdent film de Robert Altmann, M*A*S*H, de 1970 également.

Peau d’Âne, film musical français réalisé par Jacques Demy, en 1970

L’adaptation du célèbre conte de Charles Perrault, où une princesse, qui pour ne pas épouser son père, s’enfuit de son royaume et se cache derrière une peau d’âne.

Film culte avec la participation de Michel Legrand, compositeur du mouvement de la Nouvelle Vague.

7 commentaires sur “Top 10 des films de genre de l’année 1970

Ajouter un commentaire

  1. « Les Nuits de Dracula » : une version assez respectueuse du texte d’origine. Le parfait complément aux productions Hammer… Pour Franco, l’année 1970 est aussi celle de sa plus belle adaptation de Sade : « Les Inassouvies » (avec également Christopher Lee). Cette année-là (« je chantais pour la première fois »…), le maestro Bava se rend également sur « L’île de l’épouvante », un jeu de massacre annonçant « La Baie sanglante »…
    Merci pour les titres méconnus qui parsèment cette si judicieuse sélection (le Altman, jamais vu !).

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci de ton avis 🙂
      C’est une belle année qui commence pour le cinéma de genre. « Résousse » en a fait des belles œuvre et « Les Inassouvies » aurait tout a fait pu avoir sa place dans cette sélection.
      Il est vraiment superbe Brewster, Altman est un auteur fabuleux. Je ne sais pas si tu as vu son « Trois femmes » ? Sissi Spacek et Shelley Duvall sont indescriptibles !

      Aimé par 2 personnes

      1. De rien !
        Un Altman avec Carrie White et Wendy Torrance ? Pas vu non plus, celui-là ! 🙁 De ce cinéaste, je n’en ai vu qu’une poignée (« M.A.S.H », « Le Privé », « Buffalo Bill et les Indiens », « The Player », « On se calme et on boit frais à Saint-Tropez »…). Je vais tâcher de faire la connaissance de ces « trois femmes » au plus vite. 😉

        Aimé par 2 personnes

  2. Jamais vu non plus le fameux Brewster, pourtant plusieurs fois cité dans « Le Nouvel Hollywood » de Biskind.
    Quant aux aux autres, je suis carrément aux abonnés absents ! À part Chabrol, Argento et Demy bien sûr. « Les crocs de Satan », rien que le titre me met la bave aux lèvres !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu m’en diras des nouvelles ;).
      Pour « Valérie aux pays des merveilles » , on s’y perd parfois mais il est assez intéressant., bien que sujet à polémiques.
      Quant au Trash de Morrissey, il faut être fan du monde Warholien. Sa version de Frankenstein ou de Dracula est bien plus accessible.
      Les crocs de Satan AKA Cry of the Banshee a inspiré le groupe Siouxie and the Banshees c’est pas rien pour les amateurs de musique Punk/Wave/Rock. Et puis Mr Vincent Price hein ! Il faut vraiment le découvrir.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :