Top de Noël 2020

Qui dit fêtes de fin d’année 2020 bien particulières, dit œuvres non conventionnelles. Voici une petite sélection des films de genre sur ce thème de Noël traité de façon originale.

3615 Père-Noël, réalisé par René Manzor (1989)

Christmas Evil aka You Better Watch Out, film américain réalisé par Lewis Jackson en 1980

Un créateur de jouets subissant une grande pression dans son travail, garde les marques de son traumatisme lorsqu’il apprend dans son jeune âge que le Père-Noël n’existe pas. À l’approche de Noël, il commence à avoir un comportement de plus en plus obsédant, voire violent.

Un slasher satirique mettant en avant l’hypocrisie de la société américaine durant la période des fêtes de fin d’année. Une figure du Père-Noël sorti tout droit d’un livre « pas pour enfant », à la fois gore et old school.

Chistmas Evil aka You better Watch Out, réalisé par Lewis Jackson (1980)
Christmas Evil – Bande-annonce

Wind Chill, film américano-britanique réalisé par Gregory Jacobs en 2007

À la recherche d’un passage pour rentrer voir sa famille et célébrer les fêtes de Noël, une universitaire reçoit l’aide d’un de ses camarades. Bien que des désaccords subsistent entre les deux, ils.elles décident de faire route ensemble mais lorsque le jeune homme prend un raccourci, leur chemin s’arrêtera brusquement. Perdu.e.s dans la forêt, ils ne semblent pas y être les seul.e.s.

Alors que la première partie tend vers le thriller dramatique, la deuxième partie se tourne vers une narration plus horrifique.

Wind Chill, réalisé par Gregory Jacobs (2007)
Wind Chill – Trailer

Tokyo Godfathers aka Tōkyō Goddofāzāzu, film d’animation japonais réalisé par Satoshi Kon réalisé en 2003

À Tokyo, un soir de Noël, trois sans-abris tombent, en fouillant dans les poubelles de la ville, sur un bébé abandonné. Ils décident alors de s’en occuper et d’essayer tant bien que mal de retrouver sa maison.

Chef-d’œuvre de l’animation japonaise, Tokyo Godfathers est une fable de Noël sortant du lot, mélangeant fantaisie et réalité, qui met en avant une problématique sur une certaine morale conformiste.

Tokyo Godfathers aka Tōkyō Goddofāzāzu, réalisé par Satoshi Kon (20013)
Tokyo Godfathers – Trailer

3615 code Père-Noël, film français réalisé par René Manzor en 1989

Thomas, jeune garçon de 9 ans très inventif, tente de prouver l’existence du Père-Noël en installant un système de caméra dans le manoir dans lequel il vit près de Paris. Il passe le réveillon avec son grand-père malade. Sa mère, qui lui raconte des histoires d’ogres, décide d’engager un homme pour surprendre son fils, mais ce Père-Noël s’avère vite être un véritable psychopathe.

Une version horrifique de Maman j’ai raté l’avion aka Home Alone de Chris Colombus (et scénarisé par John Hugues), parfois oublié, mais qui dispose d’une très bonne réalisation à l’atmosphère bien « dark ».

3615 Code Père-Noël, réalisé par René Manzor (1989)
3615 Code Père-Noël – Bande-annonce

Female Trouble, film américain réalisé par John Waters en 1974

Après le refus de ses parents de lui offrir des chaussures à talons « cha-cha » pour Noël, Dawn Davemport, jeune fille rebelle, s’enfuit de la maison familiale et va vivre une adolescence décadente et hors du commun.

On n’échappe pas ici au punk trash de John Waters et de son acolyte Drag Queen, Divine. Une provocation réalisée sur mesure pour elle.lui, mais qui a su gagner le cœur des fans inconditionnel.le.s du réalisateur.

Female Trouble, réalisé par John Waters (1974)
Female Trouble – Trailer

The Gingerdead Man, film américain réalisé par Charles Bend en 2005

La famille Leigh est sauvagement assassinée par un tueur psychopathe. Lorsqu’il est condamné à la chaise électrique, cela provoque la colère de sa sorcière de mère qui décide de récupérer les cendres de son défunt fils et de se venger de la seule survivante de la famille massacrée, devenue entre temps pâtissière. Elle aura comme surprise une fournée de pain d’épice bien étrange.

Un film déjanté avec comme tueur psychopathe un bonhomme en pain d’épice. Un petit nanar qu’il faut regarder au second degré. Rappelant Jeu d’enfant aka Child’s Play de Tom Holland, ce personnage de pain d’épice tueur est cependant bien loin d’avoir le charisme du grand Chucky.

The Gingerdead Man, réalisé par Charles Bend (2005)
The Gingerdead Man – Bande-annonce

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :