Goedam (The Possessed), une mini-série sud-coréenne sur les légendes urbaines

The Possessed ou 도시괴담 (Goedam) est une anthologie de courts-métrages d’horreur produite par Netflix et sortie en 2020.

Lorsque la nuit tombe sur la ville, les ombres et les esprits s’éveillent dans cette série d’anthologie d’horreur qui revisite les légendes urbaines.

Rappelant l’anthologie de courts-métrages japonaise AKB Horror Night ou encore le festif Holidays, The Possessed est donc une mini-série sud-coréenne de 8 épisodes qui réactualise des légendes urbaines et autres fantômes.

La dame blanche prise par un taxi, un ascenseur qui rapproche les dimensions, les fantômes du lycée à la Sadako, une chaîne YouTube qui dérape dans l’effroi… Autant de petits histoires horrifique fortes sympathiques à regarder, bien que la surenchère de gore en voici en voilà aura finalement tendance à desservir cette série asiatique aux effets spéciaux pourtant de qualité et aux intrigues habituelles mais bien amenées. Se déroulant dans le même univers, chaque épisode (de 5 à 15 minutes) apporte sa pierre à l’édifice, cette oeuvre croise les destins de ces victimes, écolières et professeur.e.s, policiers ou travailleurs, impliqué.e.s malgré elles dans de terribles malédictions.

Un folklore peu original au final qui reprendra des thématiques très connues de l’horreur asiatique (comme le fantôme des toilettes ou l’ascenseur qui s’arrête au quatrième étage, chiffre de la mort, pour emmener ses victimes vers un autre monde) ou encore occidental (l’épisode de la dame blanche entrant dans le taxi), une réactualisation commune de ces légendes urbaines mais, cependant, bien maîtrisée du point de vue technique. Il est dommage d’avoir simplement calqué des histoires, déjà bien présentes dans la pop culture mondial, pour se les réapproprier quasiment à l’identique alors que l’originalité et la variété sud-coréenne tant dans ses légendes que dans ses coutumes auraient pu constituer une valeur ajoutée de choix ! La série Kingdom et ses zombi.e.s insolites dans une Corée médiévale l’avait pourtant prouvé. C’est dans l’épisode final du nom de Birth de The Possessed qu’on y retrouve un peu plus de traditionnel coréen avec une chamane (mudang 무당) qui réalise un ancien rituel consistant à attraper un enfant, l’affamer puis le massacrer dans un pot, pour ensuite pouvoir utiliser son âme et le lier à l’esprit du pacte. Enfin un peu plus de cachet et d’originalité à cette série d’horreur, très rapide à regarder, disponible actuellement sur Netflix !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :