Top 4 des serial killers au cinéma

Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile (2019) de Joe Berlinger

Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile (2019) est un film dramatique réalisé par Joe Berlinger s’inspirant du livre The Phantom Prince: My Life with Ted Bundy (d’Elizabeth Kendall). L’histoire qui s’inspire de la biographie du célèbre tueur en série Ted Bundy et de sa relation avec sa petite amie Elizabeth. Peu de meurtres sont mis en scène dans ce film puisqu’il s’agit surtout d’un film traitant de l’angoisse et de la perte de la confiance d’Elizabeth envers son amour. Là où on pourrait s’attendre à du gore et d’effroyables scènes de tortures insoutenables, on y trouve les sourires et l’humour d’un Ted Bundy interprété par Zac Efron, sûr de lui, prêt à se représenter lui-même lors de son procès. Tout aussi angoissant au final puisque cet homme a assassiné plus de trente femmes dans des circonstances effroyables, allant les posséder jusque dans la mort…

Un film plus que dérangeant qui insiste sur la psychologie et le pouvoir de manipulation de Ted Bundy sur son entourage, faisant de lui l’un des tueurs en série les plus connus d’Amérique. Extremely Wicked, Shockingly Evil and Vile est actuellement disponible sur Netflix.

From Hell (2001) de Albert et Allen Hughes

From Hell (2001) est un film d’enquête américain réalisé par Albert et Allen Hughes retraçant les mystérieux crimes commis à Londres dans les années 1888, meurtres attribués au célèbre Jack l’éventreur. Adaptation de la bande dessinée éponyme d’Alan Moore et d’Eddie Campbell, le mystérieux assassin de Londres traque les jeunes femmes, plus particulièrement des prostituées, dans les ruelles sombres de Whitechapel. L’inspecteur Fred Abberline interprété par Johnny Deep mène alors l’enquête. Le tueur semble connaître des techniques chirurgicales avancées pour éventrer ses victimes. La piste se ressert donc peu à peu…

Memories of Murder (2004) de Joon-Ho Bong

Memories of Murder est un thriller coréen de grande qualité réalisé par Joon-Ho Bong. Basé sur une histoire vraie, en 1986, dans la province de Gyunggi, le corps d’une jeune femme violée puis assassinée est retrouvé près d’un champ. La découverte d’autres crimes similaires va pousser des enquêteurs un peu badauds à réfléchir à la piste d’un serial killer. Une unité spéciale de la police est alors formée dans l’espoir de stopper au plus vite ce tueur peu commun dans un pays peu habitué à de telles atrocités. Dirigée par un jeune inspecteur de Séoul, l’équipe va devoir uniformiser ses techniques d’enquête et trouver les indices laissés par le meurtrier.

Cure (1997) de Kiyoshi Kurosawa

Cure (1997) est un film japonais esthétique, un thriller horrifique, de Kiyoshi Kurosawa mettant en scène une mystérieuse vague de meurtres dans laquelle les victimes sont marquées d’une croix au torse. La police va alors se pencher sur la piste d’un jeune homme amnésique, identifié comme un ancien étudiant en psychologie, armée d’un briquet qui aurait des pouvoirs d’hypnotiseur issus du mesmérisme…
Un chef d’œuvre du cinéma horrifique japonais, Cure est un film lent qui se déroule dans des endroits vides, entre une plage désertique et un Tokyo sans vie. Les protagonistes peuvent être à la fois tueurs et victimes dans un univers où le bien et le mal flirtent l’un avec l’autre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :