Léa Fehrenbach, une actrice à suspens [Entretien]

Étudiante au Conservatoire de Strasbourg en Art dramatique, Léa Fehrenbach est une actrice comblée par la passion du théâtre. Depuis sa tendre enfance, elle ressent un profond besoin d’extérioriser ses émotions, ce qui lui a permis, à travers le jeu de comédien.ne, de se trouver.

En effet, le métier d’actrice me comble jour après jour. J’ai cette petite voix qui me dit de continuer sur ce chemin, malgré toutes les embûches que je risque de rencontrer. Mon projet aujourd’hui, est de pouvoir allier cette passion du jeu d’acteur à ma vie professionnelle dans le but d’en faire mon métier.

Cherchant actuellement à entrer dans une école nationale de théâtre afin de s’enrichir à la fois personnellement et professionnellement, développer son savoir-faire et en apprendre toujours plus sur la culture théâtrale et cinématographique, Léa est une touche à tout à la fois observatrice et motivée.

On peut naître avec un talent d’actrice, mais c’est en apprenant et en regardant autour de soi qu’on le devient. Étant à l’aube de mon existence, je ne veux surtout pas m’enfermer dans un rôle, j’ai envie de jouer tous les rôles possibles et imaginables. Je ne pense pas qu’il faille se fermer dans un genre précis ou dans un rôle précis mais au contraire s’ouvrir à tout ce que le 7ème Art et le théâtre peuvent nous offrir.

Attirée, particulièrement, par le cinéma dramatique, d’horreur et par les thrillers, c’est le suspens, ce mélange d’émotions puissantes, qui passionne Léa tant l’envie de représenter la vie sous tous ses aspects, même les plus difficiles, l’anime. Léa est, comme elle nous explique, tombée amoureuse du génie artistique de Pedro Almofovar qui arpente un bon nombre de sujets sensibles dans ses œuvres cinématographiques.

D’origine espagnole, je suis tombée amoureuse du sens artistique de Pedro Almodovar, et je suis admirative autant de son travaille que de son actrice fétiche, Pénélope Cruz. Un de mes films préférés de Pedro, est sans aucun doute Volver.

Ses sources d’inspirations vont de Alabama Monroe de Félix Van Groningen à Django et Pulp Fiction de Quentin Tarantino en passant par Gran Torino de Clint Eastwood. Dans le domaine de l’horreur, on peut trouver The Conjuring de James Wan et le célèbre L’exorciste de William Friedkin

Léa a rejoint l’équipe de Three Mothers Films lorsqu’elle a découvert le projet du court-métrage Point d’Horizon, adaptation de la nouvelle éponyme de l’écrivain strasbourgeois Arnaud Niklaus.

Après l’audition, j’ai tout de suite su que ça pourrait marcher entre nous car nous avons les mêmes envies artistiques. TMF aime le cinéma d’horreur, tout comme moi !

Encore un grand merci à Léa pour son sourire, son talent d’actrice et sa grande implication dans ce projet ❤

Un commentaire sur “Léa Fehrenbach, une actrice à suspens [Entretien]

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :