Top 3 du cinéma d’horreur thaïlandais

Ghost Coins (Tiwa Moeithaisong, 2014)

Lors du tournage d’une vidéo d’horreur, quatre étudiants se retrouvent en pleine jungle et décident de déterrer un cadavre. Ils se errent plus profondément dans la forêt et y découvrent une étrange pagode…

Des visions, des illusions et des époques vont alors se mêler entre elles, donnant la possibilité aux personnages de découvrir leur identité passée. Une découverte du bouddhisme et de la roue du karma sous un angle horrifique, couplé à des scènes de nature profonde, dans une ambiance onirique et fantastique.

Hashima Project (Piyapan Choopetch, 2013)

Des étudiants, cherchant à devenir célèbres sur YouTube en réalisant un documentaire qui prouverait l’existence de phénomènes surnaturels, débarquent sur l’île hantée d’Hashima au Japon, berceau de nombreuses légendes.

Le reportage va vite tourner au cauchemar tant les manifestations paranormales commencent à devenir de plus en plus puissantes. Des mystères et des apparitions en perspective dans le but de découvrir ce qui s’est réellement déroulé sur cette île maudite.

32518-1

9-9-81 (Rapeepimol Chaiyasena, 2012)

Anthologie de neuf courts-métrages horrifiques dont la thématique principale est l’histoire d’une jeune femme revenant sous la forme d’un fantôme pour assouvir sa terrible vengeance…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :