Princesse Mononoké (Mononoke Hime) de Hayao Miyazaki, 1997

Cet article a été écrit par la jeune Nausicaa, s’essayant à sa première rédaction et analyse de film en commençant par son film d’animation préféré, Princesse Mononoké.

Grâce à sa musique apaisante (réalisée par Joe Hisashi), ce film d’animation nous transporte dans l’ancien Japon rural à la recherche de rêve et d’aventure. Les images d’animation du studio Ghibli forcent l’admiration du public tant elles sont époustouflantes.

Après avoir combattu un sanglier géant maudit (se transformant en tatari-gami) afin de protéger son village, le personnage principal masculin, Ashitaka, est touché par la malédiction du sanglier démoniaque. Condamné à mourir jeune puisque la chamane du village n’arrive pas à guérir sa blessure, il part alors à la recherche d’un remède et fera la rencontre de San, le protagoniste féminin principal, San (la princesse-louve) cherchant à protéger les siens et les animaux de la forêt des agissements de Dame Eboshi et de sa communauté des Forges. Humains qui détruisent les montagnes et rasent les arbres dans le but de prospérer. Les caractères des nombreux personnages sont divergents et distincts, ils agissent chacun dans leur intérêt et ceux de leur communauté.

princess_mononoke_artwork_character_09

En plus des dessins d’animation magnifiques du film, les esquisses d’origine sont également très belles (trait de crayon d’Hayao Miyazaki). La version originale de l’image de San (character design d’origine ci-dessus) est différente de la version finale. On peut constater que dans les deux versions les cheveux ne sont pas de la même couleur, par exemple.

Ce que j’ai aimé du film

Moi, personnellement, j’ai aimé l’œuvre en entier. Mon personnage préféré est San car elle est courageuse, c’est une princesse mais aussi une guerrière. Quand je regarde ce film de Miyazaki, je ressens un sentiment d’aventure et de rêve. Je suis émerveillée par la relation de San et d’Ashitaka, qui vivent dans des mondes différents mais qui finissent par s’aider pour sauver le dieu-cerf, la nature et les leurs.

By Nausicaa

L’affiche du film ❤

Un commentaire sur “Princesse Mononoké (Mononoke Hime) de Hayao Miyazaki, 1997

Ajouter un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :